Home Actualités Laporte n’a pas peur de l’Allemagne, de la France ni du Portugal

Laporte n’a pas peur de l’Allemagne, de la France ni du Portugal

73
0

et la détermination de l'

Aymeric Laporte ne s'inquiète pas de l'opposition en 2024. Malgré leurs victoires, l'Espagne pourrait affronter l', la ou le . Il affirme que l'équipe est « prête à relever des défis majeurs ».

Affronter les meilleurs pour progresser

Dans ces compétitions, les grandes équipes sont toujours présentes. En tant que , on veut se mesurer aux meilleurs. Même si un parcours plus simple semble rassurant, l'équipe est prête à surmonter des matchs importants. Des adversaires redoutables nous attendent, mais nous sommes bien préparés. Il a partagé ces pensées lors d'une interview dans une émission sur la chaîne de Dj MaRiiO sur .

Une compétition équilibrée

Laporte a souligné l'équilibre dans cette Euro, à l'exception de l'Espagne qui a réalisé un sans-faute contre la , l' et l'Albanie. « La joie se propage entre nous. C'est un tournoi difficile. Nous avons très bien joué jusqu'à présent en gagnant les trois matchs. Mais nous savons qu'il y a des matchs difficiles, des égalités, et certains se décident par des détails, des buts contre son camp. Nous avons vu de grandes équipes lutter contre des équipes présumées plus faibles », a-t-il averti en vue des huitièmes de finale.

Rester concentrés et enthousiastes

« Il faut rester concentrés, continuer comme nous le faisons, en commettant le moins d'erreurs possible et avec beaucoup d'enthousiasme », a-t-il ajouté.

Personnellement, il souhaite se mesurer aux meilleurs attaquants de la compétition. Il a cité Harry Kane, Lukaku et Mbappé : « Ce sont de grands joueurs capables de faire la différence. »

Mais, selon lui, l'équipe ne dépend pas de l'adversaire. « Il faut analyser, étudier leurs forces et faiblesses. Mais si nous jouons comme lors des trois derniers matchs, rien de mauvais ne peut nous arriver », a-t-il conclu.

READ :  Camavinga aime le côté difficile du tableau
4.1/5 - (9 votes)

En tant que jeune média indépendant, Breves de Foot a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News