Accueil Espagne Asensio a-t-il donné le pouce à Barcelone ? Il a clarifié les...

Asensio a-t-il donné le pouce à Barcelone ? Il a clarifié les rumeurs sur son avenir

6
0

Marco Asensio a montré ses espoirs à neuf mois avant la fin de son contrat avec le Real Madrid. et après avoir exclu de quitter le club lors du dernier marché, de recevoir une proposition de renouvellement dans un avenir proche, mais il n’a pas nié les rapports qui le mettent dans l’orbite de Barcelone ni assuré qu’il ne jouerait pas pour l’équipe azulgrana.

« Espérons que le renouvellement pourra se faire« Marco Asensio a déclaré dans une interview à « El partidazo » de Cope. « Nous verrons ce qui se passe, on ne sait jamais, dans le monde du football les choses peuvent changer très vite. Je ne peux rien dire de plus car je ne sais pas ce qui va se passer.

Interrogé sur l’intérêt du FC Barcelone, Asensio a précisé qu’il se concentrait sur le Real Madrid et l’équipe nationale, mais n’a pas fermé la porte.

« Honnêtement, je ne sais pas. Je suis vraiment concentré sur ce que je suis. Je ne pense qu’au présent, au maintenant, en donnant tout avec l’équipe nationale et avec mon club. Je n’y ai même pas pensé et je ne l’ai pas évalué. Pour l’instant, je ne peux pas donner de réponse, je ne sais pas. Ce sont des choses qui arrivent. Ce matin, j’ai eu 200 messages. Je leur dis que je suis dans un monde où il y a beaucoup de rumeurs, de spéculations, et que c’est normal. Dans sept mois, je peux signer avec n’importe quel club et c’est normal qu’il y ait beaucoup de rumeurs et il y en aura d’autres, c’est sûr.. Nous sommes dans ce cercle dans lequel il y aura des nouvelles tous les jours et je ne peux pas contrôler cela ».

Lire aussi :  Vinícius Jr compte toujours sur ses alliés : une sanction sévère attendue

Asensio est revenu sur un été difficile au cours duquel il a envisagé de quitter le Real Madrid et a expliqué les raisons pour lesquelles il a décidé de rester. « Je suis dans un bon moment, calme. Le mois d’août a été un peu plus compliqué en raison de l’incertitude, mais je suis heureux de la décision que j’ai prise. » « Il y avait évidemment des options.

Au final, la décision que j’ai prise, c’est parce que je suis toujours convaincu que je peux aider le Real Madrid, je veux continuer à gagner des titres avec le club. Je pense que c’était la bonne décision et j’ai hâte d’y être. Finalement, cette décision ne dépendait pas uniquement de moi. Ce sont des choses dont vous devez parler avec le club, avec l’entraîneur, vous mettez tout dans la balance et à partir de là vous prenez la décision. Mais à aucun moment je n’ai vraiment pensé à partir, à cause du projet et de la confiance d’Ancelotti ».

Lire aussi :  Le Rayo de Falcao met fin au record sensationnel de Lewandowski

Après avoir été accueilli par les sifflets des supporters madrilènes au Santiago Bernabeu, Asensio a expliqué la raison de sa colère d’avoir été laissé sans minutes contre Majorque et est resté avec les personnes qui l’ont applaudi. « Il y aura toujours des disputes. Je suis une personne dont on peut dire quand je suis heureuse et quand je suis en colère. C’était un match spécial pour moi parce que c’était contre une ancienne équipe, nous étions à égalité, je pensais que je pouvais aider. C’était de la malchance à cause de la blessure d’un coéquipier, mais au final nous avons gagné et c’est juste une anecdote. Il n’y a eu aucun problème avec l’entraîneur », a-t-il déclaré.

« La seule chose à laquelle j’ai pensé avec les sifflets, c’est d’essayer de renverser la situation, de leur montrer que mon engagement est à cent pour cent comme il l’a été pendant les sept dernières années à Madrid. Ce dont je me souviens, c’est le moment du but et les applaudissements. J’ai beaucoup de respect pour les fans de Madrid au Bernabéu, ils sont libres d’exprimer leur opinion. Je pense qu’il faut toujours tenter le coup, c’est comme ça que nous avons toujours pu gagner beaucoup de choses ».

ResultatsduSport.com

Article précédentQui n’a pas cru en Xavi ? Des chiffres inédits pour les quatre dernières années
Article suivantLe collègue de Luis Díaz relégué : S’ils n’en voulaient pas, pourquoi le faire venir ?