Accueil Espagne Falcao aura-t-il plus de minutes avec le Rayo ? Iraola a parlé...

Falcao aura-t-il plus de minutes avec le Rayo ? Iraola a parlé de la Colombie

19
0

Le Rayo Vallecano a débuté la saison de la Liga espagnole par un match nul et vierge contre Barcelone au Camp Nou. Lors de ce match, le Colombien Radamel Falcao García est entré en jeu pour jouer quelques minutes en seconde période. Parmi les moments forts, l’attaquant a eu une occasion de but, qu’il a envoyée au fond des filets, mais elle a été rejetée pour hors-jeu.

Maintenant, le nouveau défi pour l’équipe de Vallecas sera ce vendredi 19 août, lorsqu’elle affrontera l’Espanyol. L’entraîneur du Rayo, Andoni Iraola, a eu l’occasion de parler de Falcao en conférence de presse avant le match, lorsqu’il a été interrogé sur sa possible place de titulaire, essayant de donner plus d’importance à l’équipe qu’à l’individu.

Voici ce qu’a déclaré l’entraîneur espagnol : « Au final, nous donnons trop d’importance à tout, les onze qui commencent souvent ne sont pas ceux qui décident des matchs, aujourd’hui aussi avec cinq changements, il faut tenir compte du fait que dans d’autres sports, comme le basket-ball, seul compte celui qui termine les matchs, celui qui fait le dernier tir. En football, c’est l’inverse, on donne trop d’importance aux départs. Pour moi, il y a 16 joueurs dans chaque match qui peuvent jouer si on laisse de côté 15 ou 16 changements, n’importe qui peut être décisif ».

Lire aussi :  Les insultes racistes envers Vinícius feront l'objet d'une enquête du parquet de Madrid

En outre, l’entraîneur a conclu sur la possibilité d’apporter plus de concurrence au Colombien, sur le marché des transferts « La chose normale est d’avoir trois attaquants, normalement nous jouons avec un, nous pouvons parfois jouer avec deux. Pour l’instant, nous avons Camello et Falcao, qui sont ceux qui ont joué lors de la première journée de championnat ».

Article précédentLa blague d’Elon Musk a servi l’homme. Uniquement sur le plan financier
Article suivantLuis Diaz dépasse Mohamed Salah à Liverpool : les chiffres ne mentent pas