Accueil UEFA Ils ont tué le tigre et ont eu peur : le Maccabi...

Ils ont tué le tigre et ont eu peur : le Maccabi s’est défendu et le PSG a gagné en Ligue des champions.

8
0

Le PSG a battu le Maccabi Haifa. Normal, diront certains. Mais c’était loin d’être le cas pour une équipe israélienne qui a parié, qui a osé, qui s’est battue aussi fort qu’elle le pouvait mais qui a ensuite supporté le poids des millions et du talent, qui combinés sont de la dynamite.

Ils ont souffert oui, mais le PSG a fini par fêter une victoire 1-3 avec des buts de Mbappé, Neymar et Messi – ceux qui sont – et seront – leaders, avec Benfica, du groupe H de la Ligue des champions. C’est pour ça qu’ils sont payés, n’est-ce pas ?

A peine le coup de sifflet donné, Mbappé, malgré Verrati, avait causé la première frayeur. Mais attention, le plan de l’Israélien David n’était pas de se cacher du Français Golliat, qui avait vu la vidéo de l’insécurité de Donnarumma et l’a testé deux fois, une fois pour un faible rejet au milieu et une autre fois en coupant un centre avec ses poings qui a failli tomber sur un adversaire. Oh le garçon italien…

Lire aussi :  Morelos n'a pas pu empêcher la défaite des Rangers en Ligue des champions : une nouvelle raclée.

Il a survécu aux 20 premières minutes, puis il a fait son truc : une passe profonde qui chevauchait Ramos et Marquinhos et Chery est apparu comme un fantôme pour battre le faible gardien du PSG. A la 24ème minute, la chorégraphie dans les tribunes résume le bonheur.

Il est resté fidèle au plan, il s’est toujours approché dangereusement du but de Donnarumma, il a pris le ballon à Mbappé et à Neymar (le gardien a commis une faute dans la surface mais l’arbitre n’a pas sourcillé) mais, à la 37e minute, il n’a pas pu faire face à Messi : le centre du prodige s’est écrasé sur son corps, comme s’il lui demandait d’égaliser, et il a simplement tendu la jambe et célébré, à moitié timidement, le 1-1. Comme c’était facile, après tout…

Puis, après la pause, il était temps de ranger la bravoure dans la valise et de se montrer prudent, car il n’est pas mauvais de gagner contre les adversaires les plus puissants du groupe. L’équipe de stars est montée en puissance et Messi a raté son deuxième but à trois reprises, l’une sur une belle passe de Mbappé, une autre dans un face-à-face avec le gardien et une autre lorsqu’un défenseur a dégagé sa tentative sur la ligne. Cela sentait la déception et le Maccabi le savait, mais maintenant ils tenaient bon face à l’inspiration de l’Argentin.

Lire aussi :  Un Bruges sans Éder Álvarez Balanta a dansé Matheus : Porto se complique

Malheureusement, le corps pesait déjà et à la 69ème minute, le numéro 30 a brisé la résistance avec une grande passe à Mbappé, pour sa célébration et le 2-1 qui a annihilé la surprise. Il était impossible de penser. Et Neymar en a profité à la 88e minute lorsque Verrati a fait une passe qui valait un but et qu’il n’a pas manqué celui du trident manquant.

Moral ? Peu importe que vous échouiez à l’arrière, si ceux qui sont devant sont inspirés, ils résolvent vos problèmes. Au PSG et partout ailleurs.

Article précédentBellingham et Stones, buteurs du match nul à Manchester : les buts ici
Article suivantHaaland a évoqué la loi de l’ex : Man. City s’impose face à Dortmund