Accueil Espagne Incertitude sur les recrutements ? Xavi et Barcelone au bord du salut

Incertitude sur les recrutements ? Xavi et Barcelone au bord du salut

23
0

Au Futbol Club Barcelona, l’incertitude est totale quant au début de la saison lorsqu’il affronte à domicile le Rayo Vallecano de Radamel Falcao Garcia. Joan Laporta et Xavi Hernandez n’ont pas réussi à faire passer la pilule amère des recrutements effectués durant ce marché en raison du problème financier qui pèse sur l’environnement du club.

Un grand mystère pour savoir où il a trouvé l’argent pour signer Raphinha, Robert Lewandowski et Jules Koundé, ainsi que la grande question de savoir comment il va payer les salaires de deux joueurs arrivés en prêt, Franck Yannick Kessié et Andreas Christensen de l’AC Milan et Chelsea. À l’arrivée, il y a eu cette discussion sur les revenus de l’équipe et sur la façon dont ils ont utilisé les deux leviers auxquels ils ont eu recours. Du jour au lendemain, ils ont obtenu l’argent pour signer.

S’ils ne signent pas leurs nouveaux joueurs pour la saison avant le match à domicile contre le Rayo Vallecano, ils pourraient être libérés. Bien qu’il soit mentionné que le seul à être encore enregistré est le Français Jules Koundé. En conférence de presse, Xavi Hernández lui-même ne sait pas sur quels joueurs il compte pour ses débuts.

Interrogé sur Raphinha, il a affirmé : « Il est différent de tous les Brésiliens avec lesquels j’ai joué. Il a le profil d’un ailier pur. En ce sens, il est similaire à Neymar, mais il a aussi un tir, comme Rivaldo. Il a les qualités pour faire la différence. C’est un joueur qui doit faire la différence et je pense qu’il a beaucoup de capacités ».

Lire aussi :  Une légende du Real Madrid soutient Ronaldo : parviendra-t-il à rejoindre l'Atleti ?

De Robert Lewandwski, « c’est un buteur et un joueur extraordinaire pour faire la différence dans la surface. Pour tout ce qu’il nous donne en attaque. Il décharge très bien. Nous avons fait un pas en avant extraordinaire en tant qu’équipe. Il est venu ici avec le désir, la faim et l’humilité avec laquelle il travaille ».

Une des grandes rumeurs qui est apparue au FC Barcelone est le départ de Memphis Depay, « nous verrons ce qui se passe. Nous devons l’évaluer. Idéalement, le marché serait fermé le jour du début de la compétition, mais ce n’est pas le cas », a-t-il déclaré à propos de l’avenir du Néerlandais.

Concernant le travail de la semaine avant le tournoi, il a déclaré :  » Je ne sais pas. J’essaie d’être naturel. Je les ai vus dans toutes les couleurs de novembre à aujourd’hui. Maintenant, nous générons beaucoup d’excitation. Il y aura un peu plus de pression, mais allez-y.

Il s’est montré autocritique, et a mentionné ce qu’il attend de lui-même et de son club : « ce qui me marquera, c’est de gagner ou de ne pas gagner Nous donnons beaucoup de valeur au comment. Nous avons mis en place un système depuis novembre. J’essaie de transmettre tout ce que j’ai en moi. Mon idée du jeu. Mon objectif est de gagner des titres. Cela marquera ma carrière. Pression ? Oui, mais c’est le Barca. Je l’apprécie.

On lui a demandé de parler de ses joueurs. Parmi eux, Ansu Fati, « c’est un footballeur qui marque une époque. Il a une capacité différentielle. Il a un objectif. Je pense qu’il apportera beaucoup au groupe. Il est important. C’est très clair ». Quant à Gerard Piqué, « tout le monde part de zéro. Il jouera plus ou moins en fonction de ses performances, de sa forme… ».

Lire aussi :  Alerte au Real Madrid : Benzema n'est pas le seul blessé à Glasgow

Au sujet de Frenkie de Jong et d’Aubameyang, il a déclaré : « La même chose qu’Aubameyang. C’est un joueur intéressant que je peux utiliser. Nous verrons quand le marché sera fermé. A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 31, il est encore ouvert. Nous ne savons pas ce qui va se passer. Avec le Gabonais, il a osé l’inclure dans le plan pour la saison, « Je compte sur lui. Avec ceux sur lesquels je ne compte pas, vous le savez de ma bouche. Je compte sur Aubameyang. Je ne sais pas ce qui va se passer d’ici le 31. Je l’aime bien, je pense qu’il peut nous aider beaucoup. Je suis ravi de lui ».

Xavi Hernandez a un mal de tête devant lui avec une incertitude latente sur les éléments qu’il aura. Pour l’instant, il ne sait pas s’il pourra compter ou non sur ses recrues, « donc vous n’avez pas besoin de me demander plus. Nous y travaillons. Nous sommes très positifs. Le club a annoncé le quatrième levier. Demain, nous verrons si nous pouvons sortir avec 100%. Nous avons jusqu’à deux heures avant le match. Nous avons du temps jusqu’à demain et nous sommes très optimistes ».

Article précédentLe PSG inquiet : les portes se referment pour le défenseur central
Article suivantLe Paris Saint-Germain n’abandonne pas ! Ils ont déjà une cible dans la défense