Accueil Espagne Isco répète le cas de James Rodríguez : coup dur pour le...

Isco répète le cas de James Rodríguez : coup dur pour le Real Madrid

24
0

Isco Alarcón a été franc avec sa dernière déclaration concernant son manque de continuité dans le passé. La dernière signature de l Sévillea déclaré lundi, dans une interview accordée à son nouveau club, qu’il comprenait qu’il y ait des doutes sur ses performances au cours de ses dernières années au club. Real Madridoù, a-t-il déclaré, il ne pouvait pas ou ne le laissait pas « jouer ».

L’ex-joueur des Blancs, qui a clairement fait savoir qu’il essaiera de mettre fin à tous les doutes des supporters de Séville qui ne croient pas en sa signature, a été catégorique et a affirmé son engagement total envers le club andalou et son idée de revenir à son meilleur niveau.

« Je comprends qu’il y ait des doutes. Ces dernières années, je n’ai pas pu ou n’ai pas été autorisé à jouer, pour ainsi dire. Maintenant, c’est à moi de dissiper ces doutes et je veux envoyer un message de calme, leur dire (aux supporters de Séville) que je vais tout donner et que je vais être concentré à cent pour cent. Je vais montrer le niveau que je n’ai jamais perdu. Je pense que c’est un bon endroit pour le faire. Je comprends qu’ils aient des doutes, mais je me chargerai de les dissiper », a-t-il insisté.

C’est précisément sur le premier point que son manque de continuité avec l’action de l’Union européenne est le plus important. Zinedine Zidane dans le passé (comme cela est arrivé à James Rodriguez) et lors de la dernière saison avec Carlo Ancelotti.

Isco, qui a exprimé son « enthousiasme » à l’idée de commencer une nouvelle étape dans sa carrière, a déclaré qu’il était impatient de commencer à s’entraîner avec Séville dès que possible afin de se mettre dans la dynamique de ses coéquipiers.

Lire aussi :  Casse-tête pour Xavi : les joueurs de l'équipe nationale reviennent blessés

« Je veux vraiment montrer le niveau que j’ai et que je n’ai jamais perdu. Je viens dans une équipe dont je connais l’entraîneur. Je connais les joueurs et ils ont un style que j’aime. J’espère que nous pourrons gagner des titres », a-t-il déclaré.

« J’ai eu pas mal de propositions, mais je pense qu’au niveau sportif et de l’équipe, c’est ce qui m’a le plus intéressé pour le moment. C’est une équipe qui se bat et qui veut jouer du bon football. Ils jouent en Ligue des champions, ils sont en constante progression et c’est la meilleure équipe pour montrer mon football.« , a-t-il ajouté.

Isco a admis que cet été a été « difficile et différent » pour lui. Le milieu de terrain de Malaga s’est entraîné seul, avec un préparateur physique, en attendant que son avenir soit réglé.

« Je n’y étais pas habitué et j’en ai profité pour bien m’entraîner et me mettre au diapason. J’étais impatient de venir dans ce club pour m’entraîner et jouer. Cette nervosité existe toujours parce que c’est votre avenir qui est en jeu. Nous avons une famille, des enfants et c’est compliqué à cause de l’organisation. Heureusement, tout cela est derrière nous maintenant et j’ai hâte d’y être », a-t-il déclaré.

Il a également rappelé qu’il a eu l’occasion de jouer pour de « grands clubs » et qu’il a remporté « pratiquement » tous les titres auxquels il a participé. C’est pourquoi, parce qu’il veut continuer à gagner, il a choisi Séville.

« Je n’aime pas penser à ce qui s’est passé, j’aime penser à ce qui est à venir. Pour concourir, pour gagner des titres. C’est une équipe qui fait ça depuis des années. Aider Séville à faire fructifier son histoire. Pour l’instant, j’ai signé pour deux ans », a-t-il déclaré.

Lire aussi :  Rayo Vallecano vs Mallorca EN DIRECT : Falcao pour commencer la campagne de Liga espagnole.

Il a également eu de bons mots pour Julen Lopeteguientraîneur avec lequel il a coïncidé au Real Madrid et dans l’équipe nationale espagnole : « Je suis très heureux de le voir.C’est un entraîneur qui m’a toujours fait confiance. J’aime son football, ce qu’il propose. C’est le ballon le plus adapté à mon style.« .

Quant à savoir quel a été l’entraîneur qui lui a fait le plus confiance, il s’est souvenu de tous les entraîneurs qu’il a eus et en a choisi un :  » Avec Del Bosque, j’ai fait mes débuts, mais je n’ai joué que quelques matchs. Je n’ai jamais eu la continuité avec un autre coach que j’ai eu avec Julen. Ensuite, avec Hierro, c’était la Coupe du monde et avec Luis Enrique, c’était trois ou quatre matchs. C’est avec Julen que j’ai eu les meilleures performances avec l’équipe nationale. J’espère que je pourrai participer à la Coupe du monde. C’est un objectif que tout joueur a, mais pour cela je dois être performant à Séville.

« C’est une bonne occasion de montrer à nouveau mon football en ayant la chance de jouer, ce que je n’ai pas pu faire ces dernières années. Je pense que je suis venu au bon endroit pour faire ça. Je suis encore jeune.. Les gens, quand tu as trente ans… mais je suis dans la fleur de l’âge. J’ai encore beaucoup de football et beaucoup de joie à donner », a-t-il conclu.

Article précédentCristiano Ronaldo, au centre des moqueries : une référence à son attitude
Article suivantBorré a « tiré les oreilles » de ses coéquipiers de l’Eintracht Francfort