Accueil UEFA Le « croquemitaine » du Real Madrid : une équipe sait ce que c’est...

Le « croquemitaine » du Real Madrid : une équipe sait ce que c’est que de la battre en finale

22
0

L’histoire du Real Madrid le place comme le plus grand club de l’histoire du football. Ses titres nationaux et internationaux le font entrer dans les livres d’histoire. Ces derniers temps, le club a été plutôt généreux, profitant de plusieurs années dans l’élite du football mondial, conquérant et augmentant sa couronne.

La finale à Helsinki a permis aux Espagnols de remporter leur cinquième Supercoupe d’Europe, où ils ont battu l’Eintracht Francfort. Depuis 2012, la Casa Blancos s’est habituée non seulement à jouer des finales, mais aussi à les gagner.

Il faut remonter à certains tournois, où la maison blanche a pris la deuxième place, ce qui est rare dans l’histoire du club. Ces derniers temps, le Real Madrid a disputé un total de 21 finales, entre compétitions nationales et internationales.

Lire aussi :  La belle fille de Pep donnera du fil à retordre à Manchester City en Ligue des champions

Au niveau international, entre les compétitions de l’UEFA et de la FIFA, ils ont disputé un total de 14 finales, dont 13 ont été remportées, tandis qu’au niveau local, ils en ont joué sept, entre la Copa del Rey et la Supercopa de España, en comptant les tournois définis avec un match final.

Là, il y a deux finales perdues. Au total, les trois finales qu’ils ont perdues (Copa del Rey, Supercoupe d’Espagne et Supercoupe d’Europe) ont la particularité d’avoir l’Atlético de Madrid comme seul club ayant pu battre les Blancos dans une finale pour le titre.

Lire aussi :  Lewandowski accepte le défi de Mbappé et Haaland : comment il leur a mis la pression

La Copa del Rey 2013, où les colchoneros se sont imposés au Santiago Bernabéu, la Supercopa de España 2015 et la dernière en date, celle de la Supercopa de Europa.

Article précédentKarim Benzema, le recordman de l’histoire du Real Madrid : d’autres records atteints
Article suivantBarcelone n’a pas fermé le marché : une bombe directe de la Premier League